dimanche 7 janvier 2018

[CHRONIQUE] A la Croisée des Mondes, tome 3 : Le Miroir d'Ambre, Philip Pullman



Bonjour à tous!
 
Je vous retrouve pour un nouvel article qui sera une chronique de mon dernier livre lu : Le Miroir d'Ambre, de Philip Pullman.
 
Je vous dis tout ce que j'ai pensé de ma lecture!

 
Attention : il s'agit d'un troisième tome, certains éléments risquent de vous spoiler! Si vous n'avez pas lu les tomes précédents, vous devriez peut-être passer cette chronique.
 
 
oOo
 
 
 
Titre : A la Croisée des Mondes tome 3 : Le Miroir d'Ambre
Auteur : Philip Pullman
Année : 2000
Edition : Gallimard Jeunesse

 
oOo
 

Résumé

Nous retrouvons dans ce tome Lyra, aux mains de sa mère, Mme Coulter. Celle-ci drogue sa fille pour la plonger dans un profond coma et la garder prisonnière et cachée. Mais Will parvient à retrouver son amie et, une fois Lyra réveillée, les deux enfants fuient à travers les mondes à l'aide du poignard subtil et d'alliés venus les sauver. Les aventures de nos deux héros les emmèneront au glaçant pays des morts et à la compréhension du rôle de la Poussière.
 
oOo

Mon avis

 

Ce que j'ai aimé

 
Encore une fois, la plume de Philip Pullman, simple et pourtant raffinée, nous entraîne dans l'univers fantastique créé autour de Lyra. Il a le don de nous faire ressentir les émotions de ses personnages, j'en étais presque à sentir la douleur de la séparation d'un être humain et de son daemon.
 
Du côté des personnages, quelle évolution dans le caractère de Lyra! De petite fille insupportable, hautaine et menteuse, nous voilà avec une jeune ado beaucoup plus mûre et posée. Mention spéciale à Mme Coulter qui depuis le début de la saga est la parfaite méchante, manipulatrice et sournoise, j'adore haha!
 
J'aurais aimé en savoir toujours plus sur ces innombrables mondes superposés, qui ont chacun des caractéristiques propres. Créatures, mythologies, flore, climat bref, chaque monde visité par nos personnages est suffisamment bien développé pour que le lecteur s'y retrouve facilement et s'y sente bien. En plus, l'écriture est très visuelle et vivante, ce qui permet une excellente visualisation de tous les paysages et de toutes les espèces décrits.
 
Mais pour moi le vrai "plus" de ce roman, c'est la philosophie de la vie et de la mort qui y est exposée. Dans les grandes lignes, vivre sa vie à fond, dans la positivité et l'aide que l'on peut donner autour de soi, la curiosité et l'apprentissage, mais sans se préoccuper des éventuels paradis ou enfers qui pourraient exister au-delà de la mort. Cette dernière est présentée comme la dispersion de l'âme du défunt en millions de particules qui iront rejoindre le monde et se mêler à toutes choses. C'est très beau et réconfortant! Ce sont de belles valeurs à donner aux enfants (puisque ce roman est destiné à la jeunesse), et que je partage totalement, j'ai donc été surprise et ravie de les trouver dans ce livre.
 

Ce que j'ai moins aimé

 
Je n'ai pas d'aspects négatifs à donner pour cette lecture, c'est rare!
 
 
oOo
 
 
Ma note : 5/5 ❤
Et oui, c'est un beau coup de cœur pour cette première lecture de l'année!
 
J'espère que cette excellente lecture placera l'année 2018 sous le signe des coups de cœur!
Si vous avez lu ce roman, venez me donner votre avis en commentaire : avez-vous ressenti la même chose que moi, ou bien avez-vous un avis différent?

Lire ma chronique précédente : Orgueil et Préjugés de Jane Austen
Lire ma chronique suivante : L'Appel du Coucou de Robert Galbraith

2 commentaires:

  1. Ha ha !! Que je suis contente de lire ton avis !! Je partage en tous points ton ressenti ! Je l'ai lu il y a une douzaine d'années et il est encore bien en mémoire chez moi. Toute la trilogie fut un coup de coeur pour moi et j'ai même envisagé de la relire mais oops pas le temps !
    @ bientôt ici ou sur LA.
    Rebel B.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rdv dans 12 ans pour savoir si je m'en rappelle aussi bien 😉

      Supprimer